La charge de la Deutsche AIDS Hilfe

mercredi 22 septembre 2010

Clair, précis et loin des louvoiements français actuels, le nouveau site internet bilingue de la Deutsche AIDS Hilfe (DAH), principale association allemande de lutte contre le sida vaut le détour. En accord avec les positions suisses émises il y a plus de deux ans, la prévention par la « méthode de la charge virale » ou comme on dit dans le jargon associatif, le TasP, est abordée en toute franchise à la fois dans la partie généraliste du site et dans la section consacrée aux personnes séropositives. Ainsi tout le monde sera informé de la même manière. Il est donc indiqué que le traitement réduit considérablement la présence de virus dans les fluides, le sperme par exemple et qu’en respectant certaines conditions, la transmission du VIH est « presque impossible ». Le risque est alors « minimal ». Le site intègre donc en toute logique cette méthode dans le safer-sex. En cohérence, la Deutsche AIDS Hilfe rappelle le fait que la surcontamination devient alors improbable si l’un des partenaires séropositif est sous traitement. Pour vos week-ends en Allemagne, ne soyez donc pas étonnés si l’on vous parle de charge virale. Français, belges ou québécois, vous voilà informés qu’outre Rhin, on n’aime pas raconter des bobards aux pédés comme c’est encore trop souvent le cas en France, en Belgique et au Québec.



Toutes les brèves du site